Xiaohongshu / Little Red Book : tendances à retenir

le

Xiaohongshu / Little Red Book et la beauté : 4 tendances à retenir

Le 20 août, la populaire plateforme sociale Little Red Book et la société internationale d’études de marché Ipsos ont publié leur dernier rapport de mi-année sur les cosmétiques. Couvrant la période de janvier à juin 2020, le rapport présente des informations sur le marché de la beauté, des profils d’utilisateurs de produits de beauté et des suggestions marketing basées sur les statistiques du marché.

Des changements de comportement liés au COVID-19

En raison de la pandémie COVID-19, la Chine a connu des changements radicaux dans les habitudes des consommateurs de produits de beauté au cours du premier semestre de l’année. En Chine comme ailleurs, comme les consommatrices ont été mis en quarantaine, ils se sont moins maquillés. Mais parallèlement, les plateformes de commerce électronique sont devenues leurs seules « sources d’approvisionnement ». Car tout y était disponibles et les livraisons y étaient assurées.

Puis, alors que le pays entrait dans sa période de reprise dès la mi-mars, les plateformes de commerce électronique et les marques se sont lancées dans la valse des événements promotionnels. Le live streaming ayant joué un énorme rôle de soutient durant cette phase.
Le nombre de créateurs de contenus liés à la beauté sur Little Red Book a augmenté de 192 % au cours du 1er semestre 2020. Et comme le trafic de Little Red Book est principalement le fait de femmes, le rapport réalisé par l’Ipsos a révélé que 56 % du public était à la recherche de contenus de beauté.

Le boom de la C-Beauty

Si les marques de beauté occidentales sont toujours en tête du classement, avec 62 % de tous les contenus liés aux marques, ce chiffre est tout de même en baisse de 1,2 % par rapport à l’année précédente).

Les jeunes marques chinoises de cosmétiques ont connu une croissance explosive au cours du premier semestre 2020. Par exemple, COLORKEY, marque fondée en 2018, a connu une augmentation étonnante de 8 529 % des contenus consultés sur Little Red Book. D’autres marques, telles que Girlcult, Winona et Marubi, ont également vu leur audience augmenter de façon spectaculaire.

Le rapport montre que la C-Beauty englobe désormais un large éventail d’ingrédients et gammes répondant à différents besoins. Florasis, JudyDoll et Perfect Diary, par exemple, sont appréciées pour leurs produits cosmétiques, tandis que les produits de soin Winona et Dr.Yu’s sont préférés par les consommatrices ayant une peau sensible.

Little Red Book et la beauté : des utilisateurs au profil de plus en plus varié

Si dans un premier temps Little Red Book était essentiellement utilisé par des urbains des plus grandes villes chinoises, l’application est désormais sur le smartphone d’habitants de villes que l’on classe parmi les villes de 2e (Chengdu +16 millions d’habitants) et 3e rang (comme Nanjing et ses +8 millions d’habitants).

Le rapport a également montré qu’en termes d’âge, le groupe le plus important de consommatrices de produits de beauté est celui des femmes âgées de 19 à 22 ans. Cette catégorie était suivie par les utilisatrices âgéss de 23 à 27 ans.


En revanche, chez les hommes, les 23 à 27 ans constituent le groupe d’âge le plus important des utilisateurs. Et ce sont les contenus liés au soin de la peau qui ont connu la plus forte croissance en volume entre 2019 et 2020 (67 %).

Les besoins en matière de soins personnels et de parfum ont également connu une hausse importante chez les utilisateurs masculins, avec une augmentation respective de 95 % et 70 %.

L’économie sociale est en plein essor

Toujours selon l’enquête de l’Ipsos pour Little Red Book, il apparait que les marques devraient trouver une meilleure adéquation entre le KOL et l’analyse de l’influence d’un KOL sur les consommateurs grâce à leurs données post et livestream. Car même après la fin d’une diffusion, les consommateurs peuvent continuer à partager leurs expériences, des informations précieuses pour une marque.

Enfin, le rapport montre que les marques sont attendues par les consommateur sur les grandes de dates clés du e-commerce chinois (notamment la Saint-Valentin chinoise, la remise des diplômes en juillet et la saison des mariages en octobre). Ces derniers attendent des scénarios marketing toujours plus puissants… Donc des promotions toujours plus intéressantes.