Ok, Google : lis-moi une page web

le

Ca y est, une nouvelle étape du vocal est franchi. Une étape annoncée au CES de janvier 2020, désormais active et qui place le SEO au coeur des stratégies digitales.

Google Assistant désormais en capacité de lecture vocale intégrale

Et ce qui devait arriver arriva : Google vient d’annoncer avoir déployer, depuis le 3 mars 2020, Read It une nouvelle fonctionnalité sur Google Assistant : la “lecture de page web”. Seule condition pour en profiter être utilisateur à minima de la version “Lolipop” d’Android et 1 Go de mémoire disponible sur son appareil. Les pages évidemment ouvertes dans le navigateur Chrome et le texte lu est mis en surbrillance au fur et à mesure de la lecture par l’assistant.

Lire les pages web mais pas que ! 

La nouvelle version de Google Assistant c’est une voix de plus en plus naturelle et avec des nuances dans les intonation. Et l’on peut même personnaliser la vitesse de la lecture si l’on juge celle-ci trop rapide ou lente. Mais surtout au-delà de la capacité à lire une page web, l’assistant vocal est capable de faire une traduction du texte en 42 langues.

A noter que Google laisse le choix aux éditeurs de site internet de bloquer cette fonction. Pour cela, il suffit de mettre en place dans le header des pages la balise <meta name= »google » content= »nopagereadaloud » />

Recherche vocale et SEO : le contenu au centre de tout

Préparer son SEO pour la recherche vocale : un gimming qui revient dans les conversations des experts digitaux depuis 2017. Tout simplement car pour ressortir en recherche vocale, il faut que les pages d’un site soient “équipées” en contenu. Et si possible en contenu de qualité afin de générer un trafic de qualité (car répondant à la demande de l’internaute). La recherche vocale se faisant généralement sous forme de phrases et de questions/réponses, les mots-clés ont toujours leur importance mais il faut désormais les aborder sous forme d’expression et phrases entières.

Et c’est là que le SEO est une stratégie efficace pour répondre aux besoins des internautes et des moteurs de recherche. Bref, pour nous pas d’approche radicalement différente mais l’évolution logique d’un des principes de base du SEO : produire de manière régulière un contenu informatif et de qualité.

C’est pour cela que MYA a développé Semantikn un outil pour permettre de mieux répondre à la recherche des internautes et qui permet à nos client d’axer leur production de contenus autour de ce que recherchent (vraiment!) les internautes.